(150€ de bonus Zebet) | (100€ en bonus winamax) | (107€ de bonus bwin)|

mick3088, 1 utilisateur anonyme et 15 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur
 Sujet :

Les continuation bet (c-bet) - Avec Graph

 
n°17699
stef_2000
Prof officiel Poker Academie
Avatar
Posté le 19-11-2007 à 12:33:43  profilanswer
 

je vous livre un article que je trouve interressant sur le sujet.  
Ah ce bon vieil ami qu’est la mise de continuation. J’ai deux croyances par rapport aux mises de continuation :
 

Citation :


 
1.    C’est la technique la plus facile et celle qui apporte le plus de résultat au hold’em sans limite.
 
2.    C’est une des techniques les plus sur-utilisées de nos jours dans les parties de hold’em sans limite.
 
 
 
Oui, oui, je sais que cela s’applique également aux autres formes de poker, mais le hold’em sans limite est la variante la plus populaire de nos jours et c’est la variante dont les gens parlent le plus de la mise de continuation. C’est également sur cette variante que j’ai recueilli des données.
 
 
 
Une mise de continuation est quand vous misez sur le flop, le tournant ou la rivière alors que vous étiez le dernier à faire une mise ou une relance sur la ronde précédente. La plupart du temps, une mise de continuation réfère a une mise sur le flop faite par un joueur ayant relancé preflop. Par exemple, vous relancez preflop et un joueur suit votre mise. Sur le flop, vous misez ensuite – peu importe si le flop vous a aidé ou non. La mise est simplement une continuation de la force que vous avez représenté preflop. Dans un sens, la mise de continuation est un bluff, mais c’est un bluff avoir un haut taux de succès puisque ce même genre de mise sera fait avec une main toute faite.  
 
 
 
Une partie de la logique derrière tout ca est que le relanceur preflop est plus susceptible d’avoir une main plus forte qu’un simple calleur. Donc, sur le flop, il est le plus susceptible d’être en avance. Lorsque les deux joueurs ratent le flop (ce qui est plutôt commun), le joueur ayant suivi la mise preflop abandonnera souvent lorsque le relanceur preflop mettra de la pression. En réalité, dans les situations ou le relanceur preflop sera appeler par le gros blind, Chen et Ankenman énoncent, dans « The Mathematics of Poker », que le relanceur preflop devrait miser 100% du temps lorsque le BB check. La différence de force entre la gamme de mains de ces deux joueurs sera si grande qu’une mise systématique sur le flop est de mise. Remarquez que cette situation met le relanceur preflop hors-position – le joueur ayant suivi la mise peut alors décider son action après la mise de continuation.  
 
 
 
Une mise de continuation de la moitié du pot doit faire coucher tous les joueurs plus d’une fois sur trois (33%) pour être profitable. Une fois sur trois, votre gagnerez un pot complet ; deux fois sur trois, vous perdrez la moitié d’un pot. Cela s’équivaut. Si vous faites des mises de continuation du deux-tiers du pot, vous devez gagnez 40% du temps ; si vous misez plutôt un pot complet, vous devez gagner 50% du temps. Ces pourcentages impliquent que votre main n’a aucune valeur et que si on appelle votre mise ou si on vous relance, vous concéderez la main. Cela implique également que tous les jetons ont la même valeur, comme dans une cashgame ou tôt en début de tournoi. Si vous êtes plus tard en tournoi, votre ‘facteur bulle’ va être plus élevé et vous devrez alors gagner plus fréquemment – ceci étant du a la valeur des jetons n’étant pas linéaire, les jetons que vous risquez ayant une valeur plus grande que les jetons que vous espérez gagner. Pour plus d’informations sur ce ‘facteur bulle’, je vous invite à lire mes anciens articles sur http://base.google.com/base/search [...] l=en&gl=US
 
 
 
En pratique, quelles sont les chances de succès d’une mise de continuation ? Ca ne serait pas un article de Tysen Streib sans chiffres et graphiques sensas, donc allons-y ! Il y a plusieurs facteurs qui affectent les chances de succès d’une mise de continuation. Je ne peux quantifier certains de ces facteurs, comme votre image. Si vous adversaires vous voient faire systématiquement une mise de continuation, ils commenceront alors à appeler votre mise plus souvent. Je vais tenter de quantifier les facteurs ci-dessous en analysant une large base de données d’historique de mains.  
 
 
 
Nombre d’adversaires et leurs aptitudes
 
 
 
Plus vous avez d’adversaires sur le flop, moins votre mise de continuation aura de chance de succès. Ce n’est pas de la grande science. Les adversaires les plus expérimentés appelleront également plus souvent vos mises de continuation.  
 
 
 
 
 
Ce graphique démontre les chances de succès des mises de continuation en fonction du nombre d’adversaire sur le flop. Les différentes lignes ont une certaine largeur : cela représente la marge d’erreur. Comme j’ai moins de données avec cinq adversaires ou plus, la marge d’erreur est plus grande.
 
 
 
J’ai quelques mises en garde à faire concernant ce graphique et les autres qui suivent. Je défini les chances de succès de la mise de continuation par « les chances qu’une mise sur le flop remporte le pot ». Si quelqu’un appelle la mise ou relance, c’est considéré comme un échec. « These aren’t strictly continuation bets – there is no requirement for a pre-flop raise nor for the bettor to be the one that raised pre-flop.” . C’est uniquement une question de taille d’échantillon. Si j’avais restreint mon analyse aux mises de continuation pures, je n’aurais pas eu assez de données pour les subdivisions ci-bas. Donc, les valeurs absolues de succès ne seront pas exactement les mêmes que pour les mises de continuation pures, mais mon but ici est de vous démontrer quels sont les facteurs qui influencent les chances de succès.  
 
 
 
Les tournois a 10$ sont des mains observées et non pas le résultat d’un seul joueur. Par contre, les tournois a 100$+ proviennent de mes propres historiques de mains. J’ai, par contre, éliminé chacune des mains ou j’ai personnellement vu le flop. Donc, ces statistiques devraient être libres de toute influence d’un joueur commun. La taille de mon échantillon pour les tournois à prix d’entrée plus élevé est beaucoup plus petite, donc je ne vais pas utiliser cet échantillon pour les analyses ci-dessous.
 
 
 
 

Paires et tirage-couleur sur le flop

 
 
 
Les mises de continuation ont plus de chance de succès quand le tableau contient une paire ou quand il n’y a pas de tirage-couleur possible (un flop “arc-en-ciel” – c’est-a-dire un flop qui contient trois cartes d’une sorte différente). Cela est du au fait que les adversaires ont plus de chance d’avoir raté le flop et, ainsi, la mise risque moins de recevoir de la résistance.
 
 
http://img208.imageshack.us/img208/6140/52979738af3.jpg
 
 
 
 
 
 
Encore une fois, l’épaisseur de la barre représente la marge d’erreur ; mon échantillon n’avait que 92 flops avec un triple dont une mise a été faite sur le flop. Un échantillon plus petit implique ainsi plus d’erreurs.
 
 
 
Quoique je ne le démontre pas ici, les chances de succès dans les tournois à prix d’entrée plus élevé ont sensiblement les différences selon le type de flop. Je suspecterais, par contre, que les meilleurs joueurs vont offrir plus souvent de la résistance sur un flop pairé, puisque c’est un stratagème commun et connu que de miser un flop pairé afin de remporter le pot. Jadis, les gens misaient les flops pairés car c’était une opportunité incroyable pour ramasser cet argent gratuit. Maintenant que tout le monde sait ca, ce n’est plus autant un buffet à volonté qu’avant.  
 
 

La connectivite du flop

 
 
 
Plus le flop est connecté, plus il risque d’y avoir quelqu’un avec un tirage qui appelle la mise de continuation. J’ai divisé les flops non-pairés en cinq catégories de connectivité :  
 
 
 
• Flops avec 0-écart : flops avec trois cartes qui se suivent (654 ou JT9)  
 
• Flops avec 1-écart : flops avec une “carte manquante” (532 ou QJ9)  
 
• Flops avec 2-écarts : flops avec deux “cartes manquantes” (AKT, 975, ou 632)  
 
• Flops mixes : flops avec deux cartes qui se suivent et une carte éloignée (QJ3 ou K76)  
 
• Flops non-connectés : tous les autres flops  
 
 
 
 
 
 
 
J’aurais cru que les flops mixes auraient été un peu plus près des flops avec 2-écarts que des flops non-connectés. J’imagine que je ne devrais pas avoir autant peur des tirages a la quinte sur ces types de flops.
 
 
 
Cartes de haute valeur sur le flop
 
 
 
J’ai toujours remarqué que les mises de continuation marchent plus souvent quand il y a un as sur le flop. C’est pourquoi, lorsque je relance une paire de neuf preflop, je vais toujours faire une mise de continuation quand le flop est quelque chose comme AQ6. Celui qui relance preflop a plus de chance d’avoir un as entre les mains que celui qui ne fait qu’appeler la mise.  
 
 
http://img408.imageshack.us/img408/5871/28457960bq7.jpg
 
 
 
Ce graphique montre le les chances de succès d’une mise de continuation selon la plus haute carte se trouvant sur un flop sans paire. Le plus petit taux de succès sur les flops plus bas est probablement du a la connectivité de ce flop plutôt qu’au manque de cartes de haute valeur. Remarquez que les flops avec un as ou un roi font bande a part avec le reste des autres flops. Je suis surpris de voir que les flops avec un roi sont pratiquement aussi bons pour les mises de continuation que les flops avec un as. Excellente information !
 
 
 
 

La taille de la mise

 
 
 
Je suis certain que ce sera un choc pour vous de voir que plus la mise est grande, plus les chances de succès sont élevées.  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Il en ressort que l’augmentation des chances de succès est beaucoup moins grande pour les mises de plus de la moitié du pot. Peut-être qu’Harrington en connaissait quelque chose lorsqu’il a suggéré qu’une mise de la moitié du pot était la taille idéal pour une mise de continuation.
 
 
 
En conclusion  

 
 
J’espère que vous avez appris quelque chose de cet article. Si vous n’êtes pas un adepte des mises de continuation, j’espère que vous commencerez à en être un. Si vous en êtes déjà un, j’espère que cet article vous aura appris à éviter de faire ces mises de continuation dans certaines situations. Un bon exemple de situation ou la mise de continuation n’est pas appropriée est lorsque vous avez un bon tirage, plus particulièrement lorsque vous êtes en position. Checker derrière votre adversaire pour avoir une carte gratuite vous donnera plus d’informations, vous aidera à garder le pot petit, et pourrait induire un bluff de votre adversaire, en plus d’éliminer les chances que votre adversaire vous check-raise. De plus, en ne faisant pas de mise de continuation occasionnellement, vous vous donnez plus de crédibilité pour les fois que vous en faites. Cela aide à préserver le fold équité pour les mains futures.  
 
 
 
En plus, les joueurs jouant des parties à faible cout d’entrée aiment courir leurs tirages. Quand le flop contient beaucoup de tirage et que vous ratez ce flop, ca peut être mieux de simplement laisser tomber votre main, surtout si vous avez plus d’un adversaire. Les joueurs de parties à haut cout d’entrée sont plus suspicieux a propos des mises de continuation et cela devient plutôt un « test de psychologie ». Il y a des gens qui appelleront les mises de continuation avec n’importe quoi (plus particulièrement en position) et regarderont si le relanceur preflop abandonne sa main sur le tournant. Si le relanceur tire une deuxième balle sur le tournant, ils vont souvent laissez tomber main s’ils ont toujours rien. Si, a l’inverse, le relanceur check, ils vont miser pour prendre le pot. Si vous suspectez que vous êtes contre ce type d’adversaire, vous aurez à miser plus souvent sur le tournant lorsque votre main ne s’est pas améliorée. Vous devriez également check-raiser plus souvent le tournant lorsque vous avez une bonne main contre ce type d’adversaire. Cela revient à dire que vous devez connaitre votre position et être en mesure de contrer leurs tactiques.


Message édité par stef_2000 le 19-11-2007 à 18:35:05

---------------
N'hesitez pas a me contacter en privé pour des cours de poker (SNG et MTT). Tariff 30$/h ou 15$ la review commentee d'un de vos sng (20$ pour un MTT)
mood
Parier en ligne
Posté le 19-11-2007 à 12:33:43  profilanswer
 

Profitez des meilleures cotes et du meilleur bonus pour vos paris :


Bonus exclusif de 150€ !
+ d'infos sur
L'offre
+ d'infos sur
Le Bonus 150 euros

n°17714
rulio68
Avatar
Posté le 19-11-2007 à 17:46:27  profilanswer
 

Je me garde ce post pour une prochaine fois, car je suis fervent adepte des cb.
 
Merci stef pour tes posts théoriques, ne crois pas que personne ne les lis.


---------------
Come on ragondins !
n°17719
sigma
que du bon..........
Avatar
Posté le 19-11-2007 à 18:30:20  profilanswer
 

En attendant avec impatience les graphes


---------------
Le temps de la réflexion passe ; la vérité immortelle et la réalité est permanente.

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Liens connexes forum paris sportifs: Nous espérons que ces liens pourront mieux vous guider pour vos pronostic

Menu Bookmaker : Bwin | Betclic | PMU | ParionsWeb

Menu Bonus Bookmakers : Bonus Bwin | Bonus Betclic | Bonus PMU |

Liens d'aide aux paris sportifs : Bien choisir son bookmaker | Glossaires des paris sportif | Bien gérer son capital de pari | Conseils de paris sportifs

1. Bonus Foot - 125-125